Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
canal LEO

« LEO le logiciel de gestion de la pharmacie servicielle »

Valproate et dérivés : l’exposition des femmes enceintes a fortement diminué mais persiste - Point d'information

Publié le 5 Février 2020 par David Derisbourg

Dans le cadre du suivi de l’exposition aux médicaments contenant du valproate ou un dérivé (Depakine, Depakine Chrono  500, Micropakine, et génériques, Depakote, Depamide), l’ANSM publie de nouvelles données sur la période de 2013 à 2019.  Ce suivi, réalisé par le Groupement d’Intérêt Scientifique EPI-PHARE (ANSM-CNAM), montre que l’exposition au valproate parmi les femmes en âge d’avoir des enfants et pendant la grossesse a fortement diminué suite à la mise en place des mesures visant à limiter cette exposition.


Cependant, des naissances d’enfants issus de mères exposées au valproate pendant la grossesse continuent d’être observées. Or, compte-tenu des risques malformatifs et neuro-développementaux en cas d’exposition in utero, ce médicament est formellement contre-indiqué pendant la grossesse dans l’indication troubles bipolaires et ne peut être utilisé chez les femmes enceintes épileptiques qu’en l’absence d’alternative thérapeutique.


Dans ce contexte, l’ANSM rappelle les recommandations de prescription du valproate et ses dérivés et poursuit ses mesures de réduction du risque.

https://ansm.sante.fr/S-informer/Points-d-information-Points-d-information/Valproate-et-derives-l-exposition-des-femmes-enceintes-a-fortement-diminue-mais-persiste-Point-d-information

 

Bien cordialement,
--
David Derisbourg
 Responsable Marketing LEO
« LEO est le premier logiciel de gestion d'officines coopératives"